Difficultés à être zèbre (surdoué)

Société
L'auteur
le 21/1/17
Bonjour à tous. J'ai décidé d'écrire sur cette plateforme afin de pouvoir en aider certains avec mon témoignage. En effet, je fais partie de cette minorité à être zèbre, et malheureusement, j'en souffre la plupart du temps. Voici mon histoire :
Dès la maternelle, j étais rejetée. Aussi loin que je me souvienne. En primaire, je n'avais aucun ami, j'étais sujet aux moqueries, trahisons, jeux stupides en faisant croire qu' on m'aimait. A mon arrivée au collège, le calvaire continuait, et j'étais encore plus seule. Je jouais du piano, faisais de la danse et dessinais de temps en temps. Mais j'étais complètement seule. Absolument aucun ami à part mes livres. J'arrivais quand même sans travailler à faire parti du top 10 de la classe, et j'avais en primaire été 4e à un concours de maths qui concernait les deux classes de CM2. Mais à mon arrivée au lycée, Mes notes ont dégringolé. J'avais de plus en plus de décalage avec les autres. Je me sens toujours tellement differente d'eux. Je réfléchis autrement. Or je n'ai jamais appris à travailler. Un groupe de garçons a commencé à me traiter de conne, de débile, à sous entendre que j étais inférieure à eux car je n'avais pas de bons résultats. En parallèle, mes parents et ma soeur ne m'aidaient pas, et c'est toujours le cas actuellement. Je suis aujourd'hui en terminale S, et toute ma classe pense que je suis conne. Alors mes parents paient un professeur particulier de physique. Cette enseignante a appelé, juste après avoir longuement discuté avec moi, mes parents. Elle leur a dit que j'étais sûrement une "zèbre", et que je faisais parti de cette minorité si différente. Ma mère l'a confirmé car j'avais fait un test de Qi chez un psychologue en primaire, révélant cette différence. Les symptômes ? = hypersensibilité, manière de pensée en arborescence, rêveuse, sensible à l'art, sensible aux injustices, talents multiples (dessin, chant, danse, musique me concernant), adore les débats philosophiques), décalage permanent avec les autres et la scolarité actuelle. Si certains se reconnaissent dans cette courte description et dans ce témoignage, vous pouvez chercher sur internet et éventuellement voir un psychologue qui vous aidera. Personnellement, cette différence n'a pas tellement d'avantage et je vais bientôt voir un psy pour en parler. Merci d'avoir lu, vous pouvez me poser des questions si vous voulez en savoir davantage.

Ma réaction : 😯 😔 😠 👏

Réponses (7)
Anonyme
le 23/1/17
1
Je suis dans le même cas que toi, exactement le même parcours à une différence près, mon entré au lycée. J'ai fait de cette différence un attout, quelque chose qui pour une fois pourrait jouer en ma faveur. Je me suis battue toute ma vie pour être une personne normale que les gens aimeraient finalement sans jamais réussir. C'est en libérant ma personnalité que ma vie s'est améliorée. Malgré la personne très sensible que je suis j'ai réussi à trouver un petit quelque chose qui me donne envie d'y retourner chaque jour un peu plus forte que le précédent. C'est parfois un déchirement, mais j'ai refusé de séquestrer ma pensée aux profits de ceux qui me coitoient chaque jours. Alors je suis pleines d'idées, je bouillonne d'intentions et d'envie de changer le monde. Mon instinc me pousse à me dépasser et je crois que j'aime cette vie débordante. Le truc c'est que si je ne fais rien, je me lasse et je sombre dans un mood désolant et je déteste ça. J'ai toujours su que j'étais un "zèbre", même si les gens qui m'entourent ne sont pas toujours aptes à la comprendre. Mais tant pis, sois toi même et ce sont ceux qui en valent le coup qui te comprendront, des gens comme toi.
L'auteur
le 23/1/17
Merci beaucoup, ça fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à me sentir différente sur ces points :)
Anonyme
le 23/1/17
1
Je me sens tellement proche de toi, petit "zèbre" anonyme...
Compassion.
Et jolies pensées fleuries et sincères.
tortosa Mercis reçus : 0
le 24/9/17
nous sommes tous differents et notre parcours de vie est parfois difficile ou meme tres difficile alors garder espoir un jour pour vous cela iras mieux j en suis sure moi je suis pas zebré mais je comprend je suis fille unique et je dois compter que sur moi meme et des epreuves  jen est u mais aujourd hui la tempete c est calmer alors je souffle et j apprecie bon courage a vous
Motherlode Mercis reçus : 8
le 25/9/17
2
Tu réussira malgré tout. Car parmis toutes les difficultés que tu as surmontées tu es toujours là. Tu as des activités et tu es encore au lycée tu n’as pas lâché et c’est une très grosse preuve de courage
Grilath Mercis reçus : 1
le 29/9/17
Hey écoute, moi aussi jeune j'avais 154 de QI, en 10 ans à vouloir m'intégrer j'ai réussi à descendre à 126.
J'etais quelqu'un de très sensible, ouvert, tu sais, le stéréotype d'enfant "génie" (je crois que c'est le nom de la catégorie, le top 0.1% au test de QI). Apres des années à tenter vainement de m'intégrer, je suis devenu quelqu'un de froid qui méprise tout le monde.

Bah honnêtement, c'est tout ce que je te conseille. Ne cherche pas des amis, tu ne les trouveras pas, ils ne te comprendront pas. Si tu n'es pas dans un milieu fait pour les gens comme toi, à Moins d'avoir de la chance, tu ne trouveras pas quelqu'un qui te correspondra. Alors fais ta vie pour l'instant, réussis ce que tu entreprends, et ne t'épuises pas en vain.

J'ai moi aussi vu un psy, j'ai détesté, lhypocrisie de la relation, l'impression de m'acheter un ami à qui parler. Essaie quand même, il faut tomber sur un bon psy, et quand c'est le cas, c'est très utile.

Mon conseil reste quand même, de te fixer des objectifs personnels. Les études (je suis en ecole d'ingénieur, compétitif, c'est motivant), l'art, les voyages. Et n'essaie pas de t'intégrer, c'est un peu dur dit comme ça, Mais donne le meilleur de toi-même pour toi et toi seul et les gens verront par ta réussite ce que tu vaux.
Tropsa Mercis reçus : 2
le 15/10/17
Mademoiselle ! Ne vous laisser pas enterrer ! Vous possédez une richesse qu'il faut faire fructifier. N'ayez jamais honte de vous, mais soyez aussi indulgente pour ceux qui ne vous comprennent pas. Souriez, ce sera votre meilleure réponse.

Connectez-vous pour pouvoir répondre.