Précarité

Société
Tropsa Mercis reçus : 2
le 14/10/17
Bonjour à tous,
Je m'intéresse aux problèmes de société tels que la pauvreté ou encore la précarité, ce qui est loin d'être la même chose. Je lisais récemment qu'on peut considérer que 20 % des français connaissent la précarité : "la notion de précarité renvoie, en effet, à une accumulation, éventuellement transitoire et réversible, de conditions de vie instables, génératrice de difficultés diverses, qui ont en commun le risque d'une rupture progressive des liens sociaux qui apportent soutien et reconnaissance dans différentes sphères de socialisation : la famille, le milieu professionnel, le voisinage, le réseau amical notamment. Elle concerne donc, quantitativement et qualitativement, un nombre beaucoup plus large de personnes et de situations que les pauvres ou les exclus." (P. Chauvin, médecin et épidémiologiste)
J'ai encore fait la connaissance d'une excellente association d'aide d'accès à la protection sociale, qui prend en compte tous ces facteurs : http://prostasia.over-blog.com/
Tout cela permet de regarder la société, et nos propres voisins de rue, d'un œil différent.

Ma réaction : 1😯 😔 😠 👏

Réponses (2)
Monseigneur Mercis reçus : 37
le 15/10/17, édité le 15/10/17
C'est assez étonnant de partager la définition de la précarité donnée par un médecin, en général elle est plutôt donnée par un économiste. En faisant des recherches je suis tombée sur le livre que ce médecin avait écrit en coopération avec un certain Jacques Lebas, inconnu au bataillon on dirait bien : "Précarité et santé", ce qui m'a fait légitimer ton choix, puisque ce dernier a dû étudier la précarité d'un point de vue médical. Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'à l'époque où a été écrit ce livre (milieu du 19éme siècle), il n'existait aucune aide sociale pour ce genre de situation (créé par le front populaire en 1946, il me semble), et les individus en situation de précarité finissaient très souvent par être touché par la pauvreté. De nos jours, le "pont" qui ne relie plus ces deux notions, qu'est la précarité et la pauvreté, est d'autant plus évident ; c'est d'ailleurs pour cela que l'on fait bien la distinction, puisque notre situation n'a rien à voir avec celle d'il y a 2 siècle. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'il existe des aides apportées par l'Etat pour aider les individus à lutter contre leur précarité : les minima sociaux (un revenu minimum, dont les plus connus, le RSA, l'ASV, l'AAH, et autres dispositifs), la couverture maladie universelle (CMU) et l'aide médicale d’État (AME), qui sont là pour offrir à ces personnes de l'aide.
"Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère. - Et je l'ai injuriée." Arthur Rimbaud
Tropsa Mercis reçus : 2
le 15/10/17
Non, vous vous trompez Mons. ! Le Dr Pierre Chauvin est directeur de recherche à l'Inserm et membre du HCSP. L'article où j'ai puisé la citation est de 2010... Par ailleurs, savez-vous que 20 % des français renoncent à se soigner ? (chiffre du Secours Populaire Français) Aujourd'hui, le gros problème est qu'on accorde des aides avec des critères qui ne sont pas en adéquation avec la réalité. Si on n'a pas l'étiquette adéquate...

Connectez-vous pour pouvoir répondre.