La menstruation

Autre
eva13pas Mercis reçus : 0
il y a 7 mois, édité le 22/11/18
Je m'appelle Isabelle (j'ai décidé de me présenter et de rompre l'anonymat me concernant). J'ai 48 ans et suis actuellement étudiante en master d'anthropologie. Dans le cadre de mes études,  je souhaiterais obtenir des témoignages en lien avec ma thématique de recherche qui est la menstruation (rituel, transmission, lexique, vécu, sexualité, genre, douleur, tabou, protection, pub, etc. ou out ce qui vous semble en lien avec ce sujet). Vos réponses étant anonymes vous pouvez écrire ce qui vous semble pertinent voire dérangeant, néanmoins pourriez-vous me préciser votre âge, votre-vos genre.s et votre-vos orientation.s sexuelle.s ? Si vous souhaitez m'en parler directement en face à face, je peux vous proposer un rdv, l'anonymat des données récoltées sera toutefois conservées.Votre aide me sera précieuse et je vous remercie par avance du temps que vous accorderez à ma requête.  

Ma réaction : 😯 😔 😠 👏

Réponses (2)
Anonyme
il y a 7 mois
1
Ah, les menstruations, une grande histoire d'amour qui dure depuis des millénaires et qui a touché des dizaines de milliards de femmes (et d'autres mammifères) et pourtant elles constituent toujours un sujet tabou. Ô les mains, les règles c'est dégueulasse, tu peux saigner d'où tu veux, sur toutes les parties du corps, autre que là où elles s'écoulent naturellement tous les mois !

Lorsque j'étais enfant, en primaire plus précisément, je me souviens de cette amie, qui avait déjà eu ses règles, qui avait de gros nénés et qui était déjà magnifique, comment ne pas complexer, et ne pas avoir hâte de les avoir à son tour pour être enfin une femme ? Et quand elles sont là, et que la douleur en profite pour te dire bonjour tu souhaites redevenir, à nouveau, une enfant. Les femmes ne sont jamais satisfaites de ce qu'elles ont n'est-il pas ?
Personnellement, j'ai eu mes premières règles à l'âge de 14 ans, je m'en souviens parfaitement parce que c'était juste avant mon spectacle de danse (bien tombées n'est-ce pas ?), mais au moins ce fut la première fois que je n’eus pas mal. Pas de douleur au ventre, pas de fatigue, pas de mal à respirer, pas de maux de tête, le bonheur. Et puis madame la souffrance a passé ma porte et pendant plus de 7 ans, j'ai eu mal à m'en rouler dans ma couverture et à pleurer tout en espérant que tout cela cesse, parfois je réussissais à m'endormir, d'autres elles survenaient la nuit, ce qui m'empêcha d'avoir une bonne nuit de sommeil, et pire encore, pendant les cours, où je décède littéralement, et encore plus quand il faut faire le trajet de retour jusqu'à la maison. Les règles chez moi ce n'est vraiment pas une partie de plaisir, j'ai l'impression qu'une partie de moi meurt à chacune d'entre-elles. J'ai eu la chance de ne jamais avoir de nausées tant la douleur peut être forte, comme de nombreuses femmes, la mienne me convient déjà parfaitement pas besoin d'en rajouter.
Je me souviens plus de quelle manière ma maman m'avait parlé des règles, mais c'est elle qui m'a initié, disons, aux protections que j'utilise toujours. Elle m'a toujours dit qu'on ne pouvait pas mettre de tampon quand on est encore vierge, honte à moi je ne sais toujours pas si c'est vrai, ce qui fait que j'ai toujours utilisé des serviettes hygiéniques. Pour éviter les accidents gênants, j'ai toujours acheté les serviettes avec un très fort taux de contenance, et qui ont la taille XXL, pour l'instant ce modèle de protection me convient parfaitement et je ne pense pas en changer de sitôt.
Niveau sexualité, ça ira vite, je suis encore vierge donc à partir de là je ne peux pas franchement parler de contraception, même si je sais déjà que la pilule ne m'intéresse absolument pas.

Je crois que c'est à peu près tout, je n'ai pas grand chose à dire d'autres, si tu vois d'autres sujets que j'aurai pu aborder n'hésite pas à reposer tes questions, je me ferais une joie de répondre. En attendant je te souhaite une agréable journée, et bon courage pour ton master !
eva13pas Mercis reçus : 0
il y a 7 mois
🙂🙂🙂

Connectez-vous pour pouvoir répondre.