Attouchements + viols

Sexualité
L'auteur
il y a 5 mois, édité le 6/1/20
Bonjour,
Je préfère commencer du début. 
Ma mère m'a placé en famille d'accueil avec ma sœur pour nous protéger de notre demis frère alcoolique et violant, surtout avec elle. 
Je me rappelleris toujours de la date, le 25 janvier 2005.
On y est resté 12 ans et demis, c'était une super famille d'accueil qui s'occupais bien de nous et avons encore garder le contact avec eux. Et ma mère et décédé il y a bientôt 7 ans. Mais mon histoire commence quand je suis arriver à la MFR (maison familiale rural pour ceux et celle qui connaisse pas) tout ce passait bien, tout était redevenu normal pour moi car j'etait harcelé dans mon ancien établissement et c'est aussi peu de temps après que ma maman est décédé. 
De nouveau amis qui était là pour moi, des profs à l' écoute, une alternance. 
Jusqu'à que j'arrive à ma formation SAPAT, aide à la personne en seconde dans le même établissement en septembre 2014.
On avait fait un inter MFR foot en mais 2015,donc toujours en seconde, ou j'ai rencontré un garçon comme par hasard il était à la mfr ou était aller mon demis frère. 
On a échanger nos Facebook puis après avoir fait connaissance on a échanger nos numéros et septembre 2015 on est sorti ensemble, jusqu'en septembre 2016, tout allait bien, jusque là. 
J'avais perdu ma mère, je parlait presque plus de ma mère, ma famille d'accueil n'était pas au courant qu'on était en couple car pour moi c'était ma vie privée et je pensait pouvoir gérer mis en fait je m'étais trompé. 
Lourdement trompé. 
Car après cette première année de relation qui se déroulais bien, mon ex a changé, il me parlait mal, parfois m'ignorais, me frappait Sa a durée jusqu'à mon obtention de mon bac pro SAPAT en juin 2017. 
Après j'ai quitté ma famille d'accueil pour un appartement et c'est la que sa c'est dégradé, j'etait perturbé par mon départ de chez ma mère d'accueil, d'un récent décès à l'époque et je buvais un peu. Mais sa a pas duré. Sauf que après le bac il était violant, me frapper encore plus, pendant qu'on le faisait, il m'etranglais, après il me faisait des attouchements, je disais d'arrêter mis ne le faisait pas, il disait que je le méritait et je me taisait car plus il le disait plus je me disait qu'il avait raison. Sauf que les 3 dernier mois il me trompait mais devenait vraiment vraiment violant dans ces attouchements et commença à me violer et le ressortait le même refrain et je le croyait encore tellement il était convaincant alors que c'était de ma faute si il me violait et me trompait et je le croyait jusqu'à qu'il me viol 15 jours avant Noël 2017 et me largué le lendemain devant chez mon père qui m'héberger sa c'est fini je venait d'avoir 19 ans. 
Je n'est jamais rien dit à personne même pas à mon père et encore moins à ma mère d'accueil qui pourtant étions si proche et le somme toujours. 
J'en parle car j'ai mis 1 ans et 3 mois avant de me remettre avec un homme, j'ai 21 ans, cet homme là, on c'est lis ensemble le 25 mais l'année dernière, et j'ai mis 2 ans après mes premiers viols pour en parler. 
A qui ?? A l'amie de mon copains actuel avec ui je suis très proche et devant lui. 
Sauf que sa ma declancher des crises d'angoisse pas possible par moment qui sont vachement diminuer maintenant mais je fait des cauchemar et ma peur des geste brusque et devenue très voyant. 
Mais je me sent salle, honteuse d'avoir crue un homme comme lui et avoir attendu sans réagir qu'il me largue car qa me détruit. 
Chaque fois j'en fait des cauchemar, je me revoit, m il n esprits ressortir de moi et je le voyait me violé, il me faisait mal et j'en pleure à chaque fois. 
Je ne dort plus dans le noir. 

Ma réaction : 😯 😔 😠 1👏

Réponses (1)
Svetneela Mercis reçus : 3
il y a 5 mois, édité le 6/1/20
Bonjour
C'est un bon début de pouvoir commencer à t'exprimer sur ce vécu lourd et difficile à porter et de pouvoir commencer à t'en remettre doucement. C'est aussi très difficile de se remettre d'une telle chose seule et tu fais bien d'avoir commencé à en parler à l'amie de ton copain, ici et j'espère que tu pourras en parler aux proches en qui tu fais confiance et qui prennent soin afin qu'ils puissent t'accompagner et t'aider au mieux dans cette reconstruction.
Cela dépend de ce que tu souhaites et avec quoi tu te sens le mieux car j'imagine qu'il doit être difficile de se remettre à une autre personne que soi-même quand la destruction a été causé par quelqu'un d'autre.

Sache que tu n'as pas à te sentir sale ni honteuse d'avoir cru en cet homme et d'avoir attendu sans agir jusqu'à ce qu'il largue en ayant abusé de toi quand tu estimes que tu devais être celle en position de devoir mettre fin en vue de ce qu'il t'a fait subir. Je comprends même dans un sens car tu devais l'aimer d'un coté et ce dernier a aussi abusé de toi psychologiquement, lui-même ne devant pas être "sain" d'esprit en te manipulant, en te faisant croire que tu méritais cela et à agir ainsi aussk déja. Rien ne peut justifier de tels agissements à faire subir et blesser physiquement et psychologiquement une personne.
Tes intentions étaient et sont loin d'être sales et honteuses.  À mes yeux elles découlent justement d'un beau sentiment, l'Amour, et même si je comprends que tu puisses regretter et être blessée par le fait de ne pas avoir réussi à te détacher et à agir avant qu'il le fasse comme ça en créant une plus grande blessure et un grand mal. En aucun cas tu as à te sentir mal et honteuse et j'espère sincèrement que tu parviendras à te défaire de cette image car en rien ici, de tout ce qui a pu se passer, fait de toi une personne honteuse et sale mais plutôt quelqu'un de courageuse et de forte à mes yeux sincèrement.
Et même si ce courage et cette force n'a pas pu se manifester plus tôt comme tu l'aurais souhaité sans doute pour mettre fin à ça par toi-même plutôt que de subir, il n'en est pas moins que cette force et ce courage se manifeste à présent dans ta volonté d'aller de l'avant mais aussi de pouvoir voir que tu n'as pas mérité ce qu'il t'a causé et fait et que c'est lui qui t'a mené à penser ça et ça encore il s'agit d'un grand effort et un grand pas je trouve que de pouvoir se rendre compte que ce n'est en aucun cas de ta faute.
Le fait de pouvoir en parler et de t'être remise avec une personne et d'accorder ta confiance aussi est un grand effort et à mes yeux tout ces points relèvent de la présence de tes bons sentiments qui sont en toi et j'espère que tu te rends compte de cela.

C'est normal d'avoir développé des peurs, des craintes suite à cela. 
Je ne suis pas en mesure de te répondre sur ça alors je ne peux te dire avec certitude mais je pense que c'est normal et que cela pourrait relever à quel point ça t'a blessée et marquée. Et je pense qu'il est mieux que tu manifestes cette peur dans un premier temps plutôt que d'accepter et de ne pas voir que tout ce qui a été fait n'a pas été bon pour toi. Dans un premier temps en tous cas car il est vrai que cette crainte et manifestation de peur ne doit pas être bonne pour toi non plus et qu'il reste encore à travailler sur ça pour te défaire de cela et bien te reconstruire. Je trouve encore que c'est bien de ta part de t'en rendre compte et de vouloir parvenir à mettre fin à ça. Si tu n'as toujours pas de réponse sur ce point car je n'estime pas être qualifiée ni même en mesure de pouvoir te faire part de quoi faire afin de te détacher de cette peur et ces manifestations je t'invite à essayer de commencer à en parler à un membre réellement qualifié et j'espère bienveillant aussi pour qu'il puisse te soutenir au mieux.

Encore une fois je suis contente de savoir que tu souhaites suivre le chemin de la reconstruction et que tu continues de croire et de te laisser animer par tes bonnes intentions et j'espère que tu réussiras à parvenir à t'en remettre complètement et à pouvoir voir tout ce courage et cette bonne volonté.
N'hésite pas à t'exprimer plus s'il y a des points que tu souhaites évacuer, je t'envoie plein de courage et j'espère que les choses se passent bien aujourd'hui malgré ça.
😊
Le lien entre l'ombre du passé et l'éclat du présent. 

Connectez-vous pour pouvoir répondre.